Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Inspiré par ceux de l'armée américaine, ce pistolet Liberator a été fabriqué par une imprimante 3D. /AFP /Robert MacPherson
© Robert MacPherson

Etats-Unis

L’impression d’armes en 3D bloquée par la justice américaine

Plusieurs Etats avaient contesté un accord conclu entre l’administration Trump et une organisation pro-armes. Le responsable de cette dernière a trouvé une faille pour continuer à véhiculer ces fichiers controversés

Le président du groupe américain Defense Distributed, contraint fin juillet par un juge fédéral de retirer d'internet les plans pour imprimer des armes en 3D, a remis les documents en ligne mardi. Il a interprété la décision de justice du 31 juillet comme interdisant seulement la mise à disposition gratuite des fichiers d’impression de pistolets en 3D sur internet. Chaque client pourra fixer lui-même le prix d'achat. Il s'est engagé à envoyer les plans sur une clé USB ou par courriel.

Un juge fédéral américain a bloqué mardi la diffusion sur internet des fichiers d’impression de pistolets en 3D en réponse à une plainte déposée par plusieurs Etats. Ceux-ci contestent un accord conclu entre l’administration Trump et une organisation pro-armes.

Saisi lundi en urgence, le juge de district Robert Lasnik du tribunal de Seattle, dans l’Etat de Washington, a estimé dans son injonction que la diffusion en ligne de fichiers permettant d’imprimer des armes intraçables porterait atteinte à la sécurité des Américains.

Fin juin, après une longue bataille judiciaire, le gouvernement fédéral avait autorisé un groupe, Defense Distributed, à mettre en ligne des schémas numériques permettant de fabriquer depuis chez soi une arme à partir d’une imprimante 3D. Les procureurs généraux de huit Etats et de la capitale Washington ont saisi la justice lundi pour empêcher la publication de ces manuels.

Des fichiers mis en ligne en amont

Une vingtaine de procureurs d’Etat ont également écrit au ministre de la Justice, Jeff Sessions, et au secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, pour dénoncer l’accord passé entre l’administration Trump et Defense Distributed. Un accord «profondément dangereux qui pourrait avoir un impact sans précédent sur la sécurité publique», selon eux.

Lire aussi: Aux Etats-Unis, la menace invisible des armes faites maison

Defense Distributed avait dans un premier temps annoncé que les fichiers permettant d’imprimer les pistolets en 3D seraient disponibles à partir de ce mercredi, mais l’organisation a mis en ligne les fichiers de sept modèles vendredi dernier. La diffusion de ces fichiers est désormais illégale, a indiqué le juge Robert Lasnik.

En saisissant lundi la justice fédérale, le procureur général de l’Etat de Washington, Bob Ferguson, avait souligné que l’administration Trump n’avait fourni à ce jour aucune explication valable à sa décision du mois de juin.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a