La Lituanie est, aux côtés de la Pologne, le pays européen le plus actif sur le dossier biélorusse. Vilnius multiplie les initiatives afin de soutenir l’opposition et accueille sur son sol Svetlana Tikhanovskaïa, candidate victorieuse à l’élection présidentielle poussée à l’exil par Alexandre Loukachenko. Dans cet entretien accordé au Temps, le ministre des Affaires étrangères lituanien, Linas Linkevicius, appelle celui qu’il qualifie d’«ancien président» au dialogue.