Même Paris Match y a perdu son latin. Dans son édition du 26 juin, l'hebdomadaire a consacré sa couverture et une vingtaine de pages au 400e anniversaire de Québec. A ceci près que les envoyés spéciaux parisiens ont transformé les 400 ans de la ville de Québec en 400 ans de la province du Québec. «Paris Match honore Québec... sans en parler», titrait en fin de semaine le quotidien montréalais Le Devoir. Tous les médias québécois ont dénoncé l'incroyable bourde des journalistes français qui ont consacré la totalité de leurs articles à Montréal et... aux Inuits, oubliant Québec. L'édition de Paris Match consacrée aux 400 ans de Québec est un concentré de poncifs que recommandent généralement les services de presse touristiques, mais aussi d'erreurs terrifiantes. Les journalistes ont ainsi effectué une longue entrevue complaisante de la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, représentante de la reine d'Angleterre, ce qui, dans un contexte québécois, a été très mal perçu.