Les très jeunes Italiens fument toujours plus. Le rapport national sur la prévention et le contrôle du tabagisme publié au printemps 2020 revient sur la décennie écoulée. En 2018, une personne âgée de 13 à 15 ans sur cinq avait déjà fumé. Cette année-là, 27,9% d’Italiens de cette tranche d’âge fumaient contre 20,5% huit ans plus tôt. L’Italie considère comme fumeur quiconque a tiré sur plus d’une cigarette les 30 jours précédant l’étude. La tendance s’observe alors même que Rome interdit toute forme de publicité du tabac.