Le 29 mars dernier, l’ambassadeur de Suisse à Washington, Jacques Pitteloud, a eu une mauvaise surprise: il a été confronté à un individu cherchant à accéder à sa résidence, qui jouxte l’ambassade de Suisse à Woodley Park, au nord-ouest de la capitale fédérale. Il avait sauté par-dessus la barrière de sécurité. Selon le Washington Post, l’homme, un trentenaire de Portland, dans l’Oregon, a admis avoir agressé un employé de la résidence, puis avoir bousculé l’ambassadeur avant de résister à un agent du Secret Service américain affecté à la protection de l’ambassade. Aidé par des agents du Metropolitan Police Department, ce dernier avait réussi à le neutraliser et à l’arrêter.

Lire aussi: Jacques Pitteloud: «Le chaos peut générer des occasions intéressantes»

L’homme aurait des problèmes de santé mentale, selon sa mère qui vit en Arizona. Cette dernière ajoute qu’il «cherchait de l’aide et un meilleur endroit pour vivre». L’inculpé est passible au maximum d’un an de prison pour avoir agressé et résisté à un officier de police et intimidé un diplomate étranger. Il encourt aussi jusqu’à six mois de prison pour entrée illégale sur le territoire de la résidence de l’ambassadeur de Suisse. Le jugement est attendu le 9 décembre prochain.