Il faut s’imaginer les caucus de l’Iowa comme une multitude de petits marchés aux poissons, où les candidats sont vendus à la criée, vantés pour leur brillance et leur fraîcheur. Dans des salles de gym, des écoles ou encore des usines désaffectées, c’est dans un joyeux capharnaüm que les habitants de cet Etat rural du Midwest forment des groupes, les déforment et les reforment, jusqu’à atteindre le chiffre magique de 15% de l’assemblée en faveur d’un candidat pour être «viable». En additionnant les résultats des 1687 assemblées de citoyens, le gagnant démocrate était censé être connu lundi. C’était compter sans d’invraisemblables retards et un fiasco informatique qui entreront dans l’histoire.