Data

L’Irak après l’invasion: une décennie de guerre en chiffres

Il y a dix ans, les Etats-Unis envahissaient l’Irak. Quel pays ont-ils laissé derrière eux? Combien de morts dénombre-t-on et quels ont été les impacts de l’occupation américaine et britannique? Ces infographies réalisées par «Le Temps» montrent ce qu’il s’est passé en Irak au cœur de la guerre

A l’occasion du 10e anniversaire de l’invasion de l’Irak, Le Temps et le quotidien britannique The Guardian, ont collecté le maximum de données publiques relatives à l’Irak.

Les documents de WikiLeaks

En 2010, l’organisation WikiLeaks publie une vaste quantité de documents confidentiels sur la guerre en Irak. Au total, ce sont plus de 392 000 archives qui détaillent notamment le nombre de victimes civiles et soldats morts entre 2004 et 2009. WikiLeaks les recense sur sa plateforme intitulée Iraq Body Count. En clair, les victimes civiles. En foncé, les victimes de la coalition. ■ Quelles sont les causes de mortalité? Les données collectées par WikiLeaks détaillent la cause de mortalité pour chaque victime. 34 814 personnes ont été victimes de meurtres, 31 780 personnes sont mortes par «engin explosif improvisé» (EEI) et 16325 sont mortes des suites de tirs directs. ■ Les forces de sécurité irakiennes Le nombre de forces irakiennes déployées a augmenté au cours de la décennie, au même titre que les importations d’armes. ■ Remise du contrôle provincial

En juillet 2006, la coalition a commencé à redonner le contrôle des provinces au gouvernement irakien. Cette carte montre l’ordre dans lequel elles ont été restituées aux forces irakiennes. La province d’Anbar inclut les villes où les combats ont été les plus durs. Le sud de l’Irak était sous le contrôle des troupes britanniques jusqu’à leur retrait, en avril 2009. ■ Le coût de la guerre pour les Etats-Unis par année A noter que les dépenses militaires britanniques en Irak s’élèvent à 11,8 milliards de francs.

Publicité