Proche-Orient

L'Irak lance une offensive pour reprendre Mossoul à l'Etat islamique 

L'armée irakienne a lancé jeudi l'opération pour la reprise de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu. La ville est aux mains de l'Etat islamique depuis 2014

Les forces armées irakiennes ont annoncé jeudi avoir lancé l'opération pour la reprise de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, aux mains des djihadistes du groupe Etat islamique depuis juin 2014.

«Dans le cadre des opérations de libération de Ninive et des secteurs affiliés», les forces armées et les Unités de mobilisation populaire (coalition de milices principalement chiites) «ont débuté la première phase des opérations de conquête», a affirmé dans un communiqué le commandement des opérations conjointes. Ce commandement supervise, en collaboration avec les Etats-Unis, la lutte antidjihadiste. Le communiqué précise que plusieurs localités ont déjà «été libérées» et que les forces armées poursuivaient leur avancée.

Quatre à cinq villages libérés

De son côté Araz Mirkhan, un responsable des forces kurdes peshmergas a indiqué que «les forces irakiennes à Makhmour ont débuté leur avancée vers al-Qayyara au sud de la ville de Mossoul». «L'avancée a permis de libérer quatre à cinq villages des terroristes de Daech», a-t-il ajouté, utilisant l’acronyme arabe de l'Etat islamique.

Mossoul a été la première grande ville du nord de l'Irak à tomber aux mains des djihadistes lors de leur vaste offensive lancée en 2014. Les autorités ont annoncé à plusieurs reprises l'imminence d'une offensive pour reprendre la grande métropole peuplée essentiellement de sunnites mais celle-ci a sans cesse été repoussée.

Les forces irakiennes ont obtenu plusieurs succès ces derniers mois contre l'Etat islamique, reprenant notamment les villes de Tikrit et de Ramadi avec le soutien des frappes de la coalition internationale.

Publicité