«Nous travaillons encore sur les chiffres qui vont de 500 à 1500. Le chiffre de 1000 est un chiffre moyen, un ordre de grandeur relativement proche de ce que sera le chiffre définitif», a déclaré à l’AFP un représentant du ministère.

Dans une interview au quotidien «Corriere della Sera», le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa, a assuré que le chiffre de 1500 militaires dont la presse a fait état comme possible contribution italienne en Afghanistan, n’était qu’une «hypothèse».

«C’est un chiffre maximum auquel de toute manière nous n’arriverons pas», a-t-il tenu à souligner.

«Dans les six premiers mois de l’année les changements du contingent militaire italien seront peu significatifs. Disons que le gros des renforts arrivera dans la seconde moitié de l’année», a précisé le ministre.

L’Italie dispose actuellement de 2800 soldats en Afghanistan.