Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Des ouvriers arrivent sur le chantier d'un stade pour la Coupe du monde de football 2022 à Doha.
© Marwan Naamani/AFP

Genève

L'OIT classe la plainte contre le Qatar

Les pays membres de l'Organisation internationale du travail ont salué les efforts du Qatar pour améliorer le sort des travailleurs étrangers sur les chantiers de la Coupe du monde 2022

Le Qatar a une épine en moins dans le pied. L’émirat, isolé par ses voisins du Golfe car jugé trop proche de l’Iran et des Frères musulmans, a été blanchi mercredi par l’Organisation internationale du travail (OIT). L’institution avait ouvert en 2014 une enquête pour travail forcé sur les chantiers de la Coupe du monde de football en 2022.

Nombreuses améliorations

Le conseil d’administration de l’OIT a reconnu les efforts du Qatar pour améliorer le sort des deux millions de travailleurs étrangers. Indiens, Népalais ou Bangladeshis, ils sont dix fois plus nombreux que les citoyens qataris. L’OIT avait lancé une enquête sur place, une procédure rare puisqu’elle n’a été appliquée qu’une dizaine de fois depuis la Seconde guerre mondiale.

Mercredi, les pays membres de l’OIT ont unanimement reconnu les récents efforts du Qatar. L’émirat a aboli le système du Kafala, qui obligeait chaque employé à être parrainé par un citoyen qatari. Les travailleurs étrangers étaient ainsi à la merci de leur parrain, qui confisquait leur passeport. La loi sur le séjour des étrangers a également été revue, de façon à ce que les travailleurs migrants puissent sortir librement du pays. Le Qatar a aussi promis d’instaurer un salaire minimum.

Au tour de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis?

«Il faut maintenant que ces jolis mots et ces belles intentions se traduisent dans les faits», a toutefois prévenu Catelene Passchier, port-parole du groupe des travailleurs au sein de l’OIT. «Le démantèlement du système du Kafala prendra du temps», reconnaît le président du conseil d’administration, le Belge Luc Cortebeel. Ces trois prochaines années, l’OIT assistera le Qatar pour mettre en pratique ses réformes, notamment la mise en place d’une instance de règlement des contentieux de travail.

Même la Confédération syndicale internationale (CSI) salue les efforts de Doha. «Le Qatar a établi un nouveau standard pour les pays du Golfe. L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, où des millions de travailleurs migrants sont réduits à l’esclavage moderne, doivent suivre le mouvement», a estimé Sharan Burrow, la secrétaire générale de la CSI, dans un communiqué.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a