L’Assemblée mondiale de la santé (AMS) va devoir se déterminer sur l’attitude à adopter envers la Russie qui a envahi l’Ukraine le 24 février dernier. Kiev a en effet déposé une résolution, appuyée par une quarantaine de pays, qui «condamne avec la plus grande fermeté l’agression militaire de la Fédération de Russie contre l’Ukraine, y compris les attaques contre des établissements de soins répertoriées par le système de surveillance […] de l’OMS.» Le texte exhorte aussi Moscou à «cesser immédiatement toute attaque contre les hôpitaux et autres établissements de santé» et à permettre la libre circulation du personnel soignant et des médicaments.