Des semaines de témoignages et d’interrogatoires, trois jours de réquisitoire, deux semaines de plaidoirie pour la défense… En dix mois de procès, la France a revécu les attentats du 13 novembre 2015, cette terrible soirée qui a fait 130 morts et des centaines de blessés. L’entreprise judiciaire s’est révélée à la hauteur de ces chiffres qui donnent le vertige. Plus de 2500 parties civiles et 300 avocats, 20 accusés dont 14 présents, 500 tonnes de documents de procédure… «La plus grande audience criminelle jamais organisée en France», annonçait France Culture. Le tout dans une salle d’audience et des structures à 8 millions d’euros, construites pour l’occasion en plein Palais de justice, sur l’île de la Cité à Paris.