Une journée de plus, un constat d’échec de plus. Clément Beaune, le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, et David Frost, le ministre britannique du Brexit, ont conclu mardi leur dernière discussion (par téléphone) sans avoir trouvé de solution à leur différend. «Le compte n’y est pas encore», a expliqué devant l’Assemblée nationale française Clément Beaune. Le bras de fer concerne ostensiblement la pêche, mais il se situe dans le cadre bien plus vaste, et délétère, des négociations post-Brexit.