Le Brexit n’est pas un événement, mais un processus. L’accord sur les relations commerciales entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni n’est que le début de ce qui sera inévitablement des années de négociations entre Londres et Bruxelles. De très nombreux sujets ont été laissés de côté et vont revenir sur la table: finance, diplomatie, règles pointues sur l’automobile, reconnaissance mutuelle des diplômes… Des dossiers majeurs aux sujets techniques, il faudra bien continuer à discuter. «L’UE et le Royaume-Uni sont condamnés à continuer à commercer, à se parler, à mettre à jour et à amender l’accord et à s’occuper des litiges», constate Kirsty Hughes, fondatrice du Scottish Centre on European Relations.