Le ministère israélien des Affaires étrangères n’a pas souhaité faire de commentaires dans l’immédiat. Israël n’a ni démenti ni confirmé l’implication de ses services secrets dans le meurtre d’un chef militaire du Hamas, Mahmoud al Mabhouh, retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Dubaï en janvier.

La police de Dubaï a identifié 27 membres du commando qui utilisaient de faux passeports britanniques, irlandais, français et australiens.