Et si, finalement, la vie était beaucoup plus simple que le Brexit? Et si c’était une affiche – «Un fromage, pas un Farage» – qui fait sourire au milieu de milliers d’autres, un pique-nique sur un bout de gazon pris d’assaut, des dizaines et des dizaines de chiens et de bébés affublés de drapeaux européens et une ambiance de carnaval un samedi de printemps?

Lire aussi: La dernière chance du Brexit ordonné a sonné