Candidats à la succession de «BoJo», Liz Truss et Rishi Sunak ont tous les deux monté le ton ces derniers jours autour de l’immigration, défendant notamment le programme gouvernemental prévoyant d’envoyer des requérants d’asile au Rwanda. Annoncé en avril par l’ex-premier ministre, ce projet pilote sur cinq ans prévoit d’expulser plusieurs milliers d’entre eux à Kigali (plus de 6400 kilomètres du Royaume-Uni), en échange de quoi l’Etat rwandais recevrait 120 millions de livres de la part de Londres. La politique ciblerait en priorité les migrants arrivés au Royaume-Uni par des voies «illégales ou dangereuses».