Il y a eu la prise de Kaboul par les talibans, le 15 août 2021, un événement très médiatisé à travers le monde. Et puis lentement, l’Afghanistan a replongé dans une relative indifférence. Or le pays traverse une crise humanitaire sans précédent. Pour y faire face, deux agences onusiennes, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) ont lancé mardi un plan d’aide humanitaire de 4,4 milliards de dollars. «C’est l’appel à financement le plus important jamais lancé pour un seul pays», a souligné le patron d’OCHA, Martin Griffiths. Ajoutée aux 623 millions obtenus par l’ONU en automne dernier, la somme globale souhaitée par les humanitaires onusiens dépasse les 5 milliards de dollars. Elle représente un quart du PIB de l’Afghanistan. Elle peut paraître énorme, mais face aux défis humanitaires herculéens, elle reste largement insuffisante.