L’essentiel

Lundi, un responsable américain a annoncé que les Etats-Unis ne rouvrent pas leurs frontières, notamment pour les personnes séjournant dans l’Espace Schengen.

La Suisse a compté 1746 nouveaux cas pendant le week-end, contre 1560 le week-end dernier.

Retrouvez notre suivi de la journée de lundi.


■ L’ONU plaide pour la réouverture des écoles sans attendre les vaccins

Il faut rouvrir les écoles fermées par la pandémie, a plaidé l’Unicef mardi, alors que 600 millions d’enfants en âge scolaire sont actuellement affectés par les mesures de restriction anti-Covid. «Cela ne peut pas continuer […] les écoles devraient être les derniers lieux à fermer et les premiers à rouvrir», a plaidé James Elder, porte-parole de l’agence onusienne chargée de l’enfance lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève, tout en reconnaissant que le choix était parfois cornélien pour les autorités.

«Rouvrir les écoles ne peut pas attendre que élèves et enseignants soient vaccinés», a-t-il souligné, ajoutant que gouvernements et donateurs devaient «protéger le budget de l’éducation» malgré les difficultés économiques causées par la pandémie. Si les enfants de l’hémisphère nord sont encore en vacances d’été, en Afrique orientale et du sud, ce sont 40% de tous les enfants en âge scolaire qui sont privés d’école, a-t-il souligné. Sur tout le continent, qui connaît une forte poussée de la pandémie depuis plusieurs mois, l’Unicef estime que 32 millions d’enfants ont soit vu leur école fermée, soit n’y sont pas retournés quand les établissements ont rouvert. Et cela vient s’ajouter aux 37 millions d’enfants qui n’étaient pas scolarisés avant la pandémie.

Lire aussi: Une rentrée scolaire sous le spectre des variants

«L’éducation, la sécurité, les amis et la nourriture ont été remplacés par l’angoisse, la violence et les adolescentes enceintes», a martelé le porte-parole, qui a cité l’exemple de l’Ouganda, où les grossesses parmi les filles de 10 à 24 ans ont bondi de 20% entre mars 2020 et juin de cette année. Selon une étude de la Banque mondiale, la pandémie va coûter 10.000 milliards de dollars en revenus perdus à cette génération d’élèves, a rappelé M. Elder.


■ La «success story» de la vaccination au Bhoutan

Le Bhoutan a réussi à vacciner la plus grande partie de sa population adulte, qui a reçu une seconde dose lors d’une campagne éclair menée en une semaine grâce à un afflux massif de dons de l’étranger, qualifiée de «success story» par l’Unicef.

Plus de 454 000 doses ont été administrées la semaine dernière dans le petit royaume himalayen, correspondant à plus de 85% de la population adulte éligible, soit plus de 530 000 personnes.

Le représentant de l’Unicef dans le royaume, Will Parks, a salué lundi cette campagne comme une «grande success story pour le Bhoutan». «Nous avons vraiment besoin d’un monde où les pays qui ont des surplus de vaccins les donnent à ceux qui n’ont pas encore reçu de doses», a-t-il déclaré dans la capitale Thimpu.


■ 47,2% de la population entièrement vaccinée

Du 20 juillet au 26 juillet, 284 990 doses de vaccin ont été administrées en Suisse. Au total, 47,2% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées mardi sur le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8 878 473 doses de vaccin ont été administrées. 4 076 546 personnes ont reçu deux doses de sérum et 725 381 jusqu’à présent une seule piqûre.

En moyenne, 40 713 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 20%.


■ 853 nouvelles contaminations en Suisse en 24 heures

La Suisse compte mardi 853 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, annonce l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Mardi passé, ce chiffre était de 717.

  • On déplore deux décès supplémentaires;
  • 14 malades ont été hospitalisés;
  • Durant les dernières 24 heures, les résultats de 19 271 tests ont été transmis;
  • Le taux de positivité s’élève à 4,43%;
  • Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 8766, soit 101,4 nouvelles infections pour 100 000 habitants;
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,26;
  • Les patients Covid-19 occupent 4,60% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 66,70%.
  • Depuis le début de la pandémie, 715 267 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 8 993 818 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein;
  • Le total des décès s’élève à 10 392 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29 385;
  • Le pays dénombre par ailleurs 4864 personnes en isolement et 6021 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine;
  • S’y ajoutent 977 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

■ UE: 70% des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin

Quelque 70% de la population adulte de l’UE a reçu au moins une dose de vaccin, a annoncé la Commission européenne, qui a appelé à ne pas baisser la garde face aux variants. Plus de la moitié des adultes (57%) sont totalement vaccinés, a indiqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, dans un communiqué.

Face à la dangerosité du variant Delta, elle a appelé à poursuivre l’effort et appelé tous ceux qui en ont la possibilité à se faire vacciner «pour leur propre santé et protéger les autres». Ce n’est «pas le moment de baisser la garde», face à «la menace de variants plus transmissibles», a renchéri la commissaire à la Santé Stella Kyriakides.


■ On se vaccine pour des raisons diverses

Les motivations pour se faire vacciner contre le coronavirus varient avec l’âge, selon un sondage de la Haute école zurichoise des sciences appliquées. Quelque 9000 personnes ont répondu à ce questionnaire en ligne réalisé au centre de vaccination de Winterthour, dans le canton de Zurich.

Chez les plus de 65 ans, les principales raisons invoquées sont de protéger sa propre santé et celle de la population en général. Les moins de 24 ans en revanche mentionnent plutôt la protection des groupes à risque, la perspective de pouvoir à nouveau voyager ainsi que le désir d’en finir avec les conséquences négatives de la pandémie, un éventuel nouveau confinement par exemple.


■ En France, un salarié pourra être licencié s’il ne présente pas le passe, assure la ministre du travail

En France, un salarié pourra bien être licencié s’il ne produit pas de passe sanitaire, vient d’indiquer sur BFMTV/RMC la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

Dimanche, le parlement a biffé la possibilité de licenciement pour les personnes qui ne respecteraient pas l’obligation vaccinale ou de passe sanitaire.

La ministre tient néanmoins un autre discours: «Il ne faut pas laisser croire aux salariés qu’il ne peut pas y avoir de licenciement», lance-t-elle, en précisant: «On avait souhaité dans la loi encadrer la façon dont on pourrait avoir recours au licenciement, en disant notamment que ce licenciement ne pouvait pas intervenir avant deux mois et s’accompagnait d’indemnités pour le salarié; le Sénat a supprimé cette disposition.»


■ Un bond sur l’île Maurice, sans symptômes

Les cas de Covid-19 ont connu une explosion spectaculaire et inédite à Maurice, île de l’océan Indien relativement épargnée par la pandémie, mais ces derniers sont essentiellement asymptomatiques, affirment les autorités.

L’île a enregistré 1067 nouveaux cas la semaine dernière, soit environ un tiers des 3528 recensés depuis mars 2020, selon les chiffres officiels. Selon le Comité national de la communication, en charge du suivi de l’épidémie, les contaminations ont principalement eu lieu dans les écoles, les entreprises ou encore les dortoirs de travailleurs immigrés.

Interrogé par l’agence AFP sur les raisons de cette poussée, le porte-parole du NCC, Zouberr Joomaye, souligne notamment que «les cas sont de plus en plus asymptomatiques, ce qui a provoqué un relâchement des gestes barrières».

L’île Maurice, qui compte 1,3 million d’habitants, a débuté fin janvier sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Zouberr Joomaye précise que «40%» des Mauriciens ont reçu deux doses de vaccin, et «50%» en ont reçu une.


■ Un financement pour les pays les plus pauvres

La Banque mondiale et le système Covax ont mis en place un nouveau mécanisme de financement qui devrait permettre de vacciner 250 millions de personnes dans les pays pauvres d’ici mi-2022, ont annoncé les deux instances lundi soir.

Ce nouveau mécanisme de financement doit permettre aux 92 pays membres de Covax, les plus pauvres, d’acheter des doses supplémentaires au-delà du contingent déjà entièrement financé par les pays donateurs.


■ En Australie, un confinement levé, l’autre pas

Le confinement destiné à lutter contre l’épidémie due au coronavirus va être levé mardi à Melbourne, où les autorités affirment que la propagation du variant Delta a pu être contenue. L’Etat voisin d’Australie-Méridionale va également supprimer les restrictions de sortie pour sa population.

En revanche, la plus grande ville d’Australie, Sydney, va probablement renforcer son confinement, en vigueur depuis cinq semaines. Les autorités de Nouvelle-Galles-du-Sud ont en effet enregistré lundi un record de 172 nouveaux cas liés à une recrudescence de l’épidémie de Covid-19 en juin.