Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les forces de l’ordre ont inspecté la maison de l’ex-agent Sergueï Skripal, à Salisbury, le 3 avril 2018./REUTERS/Hannah McKay
© HANNAH MCKAY

Affaire Skripal

A l’ONU, la Russie dément toute implication dans l’affaire Skripal

La Russie a averti jeudi le Royaume-Uni que ses «questions légitimes» sur l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal ne pourraient être ignorées

La Russie a démenti à nouveau en bloc jeudi devant le Conseil de sécurité de l’ONU toute implication dans la tentative d’empoisonnement d’un ancien espion russe et de sa fille en Angleterre. Elle a réclamé des réponses à une série de questions.

Lors d’une réunion demandée par Moscou, l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, a souligné que «la Russie n’avait aucun lien avec l’empoisonnement des Skripal». Moscou «a intérêt à la vérité plus que quiconque», a-t-il ajouté.

Le pays est accusé par le Royaume-Uni, soutenu par les Occidentaux, d’avoir tenté d’empoisonner avec un agent neurotoxique innervant le 4 mars à Salisbury l’ex-espion Sergueï Skripal et sa fille Ioulia.

Lire aussi: Selon Moscou, l’empoisonnement de Sergueï Skripal pouvait être «dans l’intérêt» de Londres

«Il s’agit de discréditer la Russie», a asséné l’ambassadeur russe, en dénonçant une «campagne ordonnée» contre son pays. «On accuse sans preuve», a-t-il insisté, en égrenant plusieurs questions: «Où ont été emmenés les Skripal après leur empoisonnement?» «Où ont été prélevés les échantillons du produit innervant?» «Pourquoi la Russie n’a pas eu droit à un accès consulaire aux victimes?» «Comment a-t-on pu trouver un antidote aussi vite?» «Que sont devenus les chats des Skripal qui vivaient dans leur maison?»

Un soutien général au Royaume-Uni

«Nous sommes dans le théâtre de l’absurde», a aussi déclaré Vassily Nebenzia, en réclamant «des réponses claires à des questions fondées» selon lui.

L’ambassadrice britannique Karen Pierce a répondu que la demande d’une visite consulaire avait été transmise aux victimes. La diplomate a assuré que son pays avait suivi toutes les procédures légales et internationales dans cette affaire.

Lire aussi l’opinion: Skripal: des soupçons, des sanctions, des questions

Les membres occidentaux du Conseil de sécurité ont affirmé leur soutien au Royaume-Uni. Les Pays-Bas et la Suède ont fait part de leur «pleine solidarité», les Etats-Unis jugeant que la réunion du Conseil de sécurité était «une nouvelle tentative de la Russie de l’utiliser pour des gains politiques».


Les animaux domestiques de l’ex-espion sont morts

Un chat et deux cochons d’Inde appartenant à l’ex-espion russe Sergueï Skripal, empoisonné en Grande-Bretagne, ont été trouvés morts, a annoncé jeudi une porte-parole du gouvernement britannique. Elle répondait à une question posée par la Russie sur leur sort.

«Lorsqu’un vétérinaire a pu accéder à la propriété» de Sergueï Skripal, «deux cochons d’Inde étaient malheureusement morts», a déclaré la porte-parole du Ministère britannique de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales. «Un chat a également été trouvé dans un état de détresse et un chirurgien vétérinaire a pris la décision d’euthanasier l’animal pour mettre fin à ses souffrances.» Elle n’a pas précisé si ces animaux étaient morts d’une intoxication subie lors de l’empoisonnement des Skripal ou bien de faim après être restés sans nourriture dans la maison.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a