La COP26 a «la tâche considérable de montrer à la communauté internationale tout entière s’il existe vraiment la volonté politique d’allouer avec honnêteté, responsabilité et courage davantage de ressources humaines, financières et technologiques pour atténuer les effets négatifs du changement climatique». François attend beaucoup des leaders et des délégations réunies deux semaines durant en Ecosse. Ses paroles ont été lues à Glasgow lors de l’un des premiers jours de la conférence des Nations unies par son bras droit, le cardinal Pietro Parolin.