Le long des rues Lénine, Engels ou des Prolétaires sont alignées de petites maisons en bois, peintes de couleurs vives et entourées de potagers soignés et d’arbres fruitiers. Marina Gorka, le centre géographique de la Biélorussie, est une petite ville paisible à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Minsk. Pour s’y rendre en train, il faut compter un peu plus d’une heure, et un peu moins d’un franc. C’est l’avantage des subventions: les transports publics, bus, trains, ne coûtent presque rien.

Lire aussi: En Biélorussie, l’opposition lance la guerre contre les cagoules