L'ouragan Gustav, qui a fait de gros dégâts à Cuba, est attendu sur les côtes américaines. Hier, le maire de La Nouvelle-Orléans a ordonné l'évacuation de la ville (photo). Bien qu'ayant perdu de la puissance, Gustav pourrait prendre à nouveau de l'ampleur au fur et à mesure qu'il se rapproche des terres. Dimanche toujours, le président George Bush a annoncé qu'il ne se rendrait pas à la convention républicaine qui s'ouvre à Saint Paul (Minnesota) et qui doit lancer officiellement la candidature de John McCain à la présidence. Ce désistement n'est pas anodin. George Bush avait été très critiqué, en 2005, pour avoir mis longtemps à venir constater les ravages de l'ouragan Katrina en Louisiane, catastrophe qui avait fait plus de 1800 morts et causé d'immenses dégâts.

Le candidat John McCain, qui tente de faire oublier les huit années de règne de George Bush, a annoncé qu'il pourrait suspendre les travaux de la convention: «Il ne serait pas concevable d'avoir un événement festif alors qu'une tragédie sous la forme d'un désastre national se déroule près de nous.»