Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
En mai 2011, Barack Obama et sa femme Michelle ont rencontré la reine Elizabeth II et le prince Philip. / AP
© Charles Dharapak

Diplomatie

«L'UE accroît le rôle de la Grande-Bretagne dans le monde», pour Barack Obama

Arrivé jeudi soir à Londres pour une visite de deux jours, le président américain a plaidé pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE dans une tribune

La présence de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne amplifie la voix de Londres dans le monde, et la question du maintien ou non du royaume dans l'UE revêt un «profond intérêt» pour les Etats-Unis, a déclaré le président américain Barack Obama dans une tribune.

Lire aussi: Barack Obama s'immisce dans le débat sur le Brexit

«L'Union européenne ne diminue pas l'influence britannique - elle l'amplifie. Une Europe forte n'est pas une menace pour le rôle de la Grande-Bretagne dans le monde, elle accroît le rôle de la Grande-Bretagne dans le monde», a écrit Barack Obama dans cette tribune publiée vendredi par le quotidien britannique Daily Telegraph.

Barack Obama, en visite à Londres - probablement la dernière de son mandat - pour s'entretenir avec le Premier ministre britannique David Cameron, et aussi déjeuner avec la reine Elizabeth II, est intervenu avec force dans le débat sur le Brexit.

Il a assuré dans sa tribune que la présence de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne contribuait à la proximité de l'UE avec les Etats-Unis, et que le résultat du référendum du 23 juin affecterait aussi les Américains.

«Les Etats-Unis se rendent compte que votre voix puissante en Europe garantit que l'Europe ait une position forte dans le monde, et qu'elle garde l'UE ouverte, regardant vers l'extérieur et étroitement liée à ses alliés de l'autre côté de l'Atlantique», a ajouté Barack Obama. «Les Etats-Unis et le monde ont donc besoin que votre énorme influence se poursuive, y compris au sein de l'Europe», a-t-il poursuivi.

«Le résultat de votre décision est d'un profond intérêt pour les Etats-Unis»

Barack Obama a déclaré à plusieurs reprises qu'il était en faveur d'un Royaume-Uni fort dans une UE forte. Les partisans du Brexit ont appelé le président américain à rester en dehors du débat sur le référendum, criant à l'ingérence. Toutefois, les crises de la dette souveraine ou les attaques terroristes ont fait remonter l'Europe dans l'agenda politique du président - ainsi que la question du maintien ou non du Royaume-Uni dans l'UE.

«Je dirai, avec toute la sincérité que peut se permettre un ami, que le résultat de votre décision est d'un profond intérêt pour les Etats-Unis», a écrit Barack Obama dans sa tribune.

«Les dizaines de milliers d'Américains qui reposent dans les cimetières européens prouvent à quel point notre prospérité et notre sécurité sont entremêlées», a relevé le président, dans une référence à la participation des forces américaines aux combats des deux Guerres mondiales en Europe.

Lire aussi: Brexit: Bruxelles redoute le scénario du pire

«Le chemin que vous choisirez aura un écho dans les perspectives de la génération américaine actuelle», a prédit le président américain. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a