Brésil-Italie

Lula n’extradera pas Cesare Battisti

Le président brésilien Lula n’envisage pas d’extrader l’ex- militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti vers son pays d’origine, l’Italie. Cela malgré l’avis favorable de la Cour suprême brésilienne à une telle démarche

La Cour suprême du Brésil s’est déclarée mercredi favorable à l’extradition de Battisti tout en laissant au chef de l’Etat le soin de s’opposer, s’il le souhaite, à l’avis qu’elle a rendu. L’Italie a reconnu Battisti coupable de quatre meurtres remontant aux années 1970, mais il nie les avoir commis.

Luiz Inacio Lula da Silva n’est pas près d’annoncer sa décision et le gouvernement brésilien va se mettre en quête avant cela d’autres arguments juridiques pour défendre l’idée que Cesare Battisti mérite l’asile au Brésil, dit-on de même source.

La décision de Lula d’accorder à Battisti le statut de réfugié en janvier dernier a tendu les relations entre Brasilia et Rome, l’Italie allant même jusqu’à rappeler brièvement son ambassadeur pour consultations.

La décision de Lula d’accorder le statut de réfugié à Battisti s’appuyait sur une recommandation du ministre de la Justice, Tarso Genro, un homme de gauche selon qui le militant italien est recherché en fait pour ses opinions politiques passées.

On estime de source gouvernementale que Lula ne souhaite pas désavouer désormais son ministre de la Justice, qui est un important allié politique, alors que se profilent des élections présidentielles et législatives l’an prochain.

Publicité