Les Français de Suisse devront choisir entre une candidate UMP et une socialiste pour les représenter dans la future Assemblée nationale. Les deux femmes ont largement devancé leurs adversaires dimanche lors du premier tour des élections législatives pour les expatriés.

La candidate UMP Claudine Schmid est arrivée en tête du scrutin dans la 6e circonscription (Suisse/Liechtenstein) avec 7925 voix, soit 34,2% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires publiés lundi sur le site du ministère des affaires étrangères. Sa rivale socialiste Nicole Castioni obtient 6276 voix (27,1%).

Troisième, l’écologiste Ximena Kaiser Morris arrive loin derrière, avec 5,5% des suffrages exprimés. Elle est suivie par la candidate du Front national Christiane Floquet (5,3%). A noter que Mme Floquet se hisse sur le podium en Suisse romande, pour six voix, mais que la candidate d’Europe Ecologie/Les Verts (EELV) fait la différence en Suisse alémanique.

Viennent ensuite deux candidats indépendants, l’ex-conseillère d’Etat radicale genevoise Micheline Spoerri (5%) et le libéral Denis Salavert (4,8%), puis la candidate du Front de gauche Magali Orsini (3,9%) et l’ancienne présidente du Grand Conseil genevois Marie-Françoise de Tassigny (3,7%), qui se présentait sous l’étendard du parti radical de Jean-Louis Borloo et de l’Alliance centriste.

«Ces résultats sont provisoires et publiés sous réserve des éventuelles rectifications auxquelles pourrait procéder la Commission électorale», précise le ministère des affaires étrangères.

Faible mobilisation

Au total, 21 candidats étaient en lice pour ce scrutin, qui n’a pas mobilisé les quelque 107’000 électeurs inscrits. La participation s’est élevée à 21,91%. Seuls 8,16% des inscrits se sont rendus dans les 87 bureaux de vote mis en place dans toute la Suisse, 0,61% ont voté par correspondance et 13,14% par internet.

Le siège réservé aux Français de Suisse et du Liechtenstein était le plus disputé des onze sièges réservés aux expatriés. Quelque 1,1 million de Français de l’étranger étaient appelés à voter dimanche pour désigner leurs représentants à l’Assemblée nationale.

Le Parti socialiste arrive en tête dans six circonscriptions, EELV dans une et l’UMP dans quatre, dont la Suisse. Aucun candidat n’a été élu dès le premier tour. Comme en Suisse, le taux de participation a été très faible, autour de 20%.