Voilà quatre mois que l’agression russe en Ukraine dicte l’agenda de l’Union européenne (UE). Après avoir voté plusieurs trains de sanctions contre Moscou, les 27 chefs d’Etat et de gouvernement européens se réunissent à Bruxelles pour évoquer le sort européen de l’Ukraine, pays qui manifeste depuis de nombreuses années son intention de rejoindre l’Union. A la veille de ce sommet, l’unanimité semblait acquise pour donner un feu vert au statut de candidat à l’Ukraine et à la Moldavie. La Géorgie devra par contre vraisemblablement encore patienter.