Électricité

L'Union européenne va supprimer le changement d'heure saisonnier dès 2021

Les Etats de l'UE devront décider s'ils conservent l'heure d'hiver ou l'heure d'été

Le Parlement européen s’est prononcé mardi en faveur d’une suppression du changement d’heure saisonnier dans l’Union européenne. Cette mesure devrait prendre effet à compter de 2021.

Réunis en plénière à Strasbourg, les eurodéputés suggèrent que le changement d’heure prévu l’ultime dimanche de mars 2021 soit le dernier pour les Etats membres qui souhaitent conserver l’heure d’été. Ceux qui préféreraient garder l’heure standard, c’est-à-dire celle d’hiver, pourraient quant à eux remonter leurs horloges une dernière fois en octobre de cette même année.

Appel à se coordonner

Après avoir mené une consultation publique, la Commission européenne avait recommandé en septembre 2018 d’abolir le changement d’heure saisonnier dès 2019. Tant les Etats membres que le Parlement ont toutefois jugé ce délai trop court.

Lire aussi cette revue de presse: Le vote contre l’heure d’hiver en Europe est biaisé par les Allemands (03.09.2018)

Dans la position qu’ils ont adoptée mardi, les eurodéputés appellent les pays de l’UE à se coordonner avant toute modification. Ils demandent en outre aux Etats de communiquer leur choix à la Commission pour avril 2020. Leurs décisions ne peuvent toutefois en aucun cas porter atteinte au bon fonctionnement du marché intérieur, pointent les parlementaires.

Pas de changement en Suisse pour le moment

C’est une directive de 2001 qui règle le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été et inversement. Tous les Etats européens changent d’heure le dernier week-end de mars et le dernier week-end d’octobre. Mais la (ré) introduction de l’heure d’été remonte en fait à 1977. Elle obéissait alors à l’objectif d’économiser l’énergie, bien que l’efficacité de cette mesure soit contestée.

La Suisse suit l’évolution de la situation. Elle étudiera soigneusement la pertinence d’une éventuelle adaptation de l’heure officielle. Jusqu’à nouvel avis, la réglementation actuelle reste en vigueur.

Publicité