Les médias conservateurs américains ont les armes à la main. Parfois, littéralement. Même si, ici ou là, certains commencent à suggérer l’hypothèse d’une possible défaite de Donald Trump le 3 novembre, le ton est d’une violence sans pareil, au seuil de ce que ces médias estiment être une question de vie ou de mort. «Nous devons ramener l’Amérique sur le chemin de la liberté, ou nous la perdrons à jamais», dit-on sur Fox News. «Toutes les forces des ténèbres ne peuvent pas arrêter ce que Dieu a ordonné», veulent encore croire les amis du président. Télévisions, radios, sites internet et réseaux sociaux: la galaxie qui entoure la Maison-Blanche est pratiquement infinie. Et ses trous noirs, qui menacent de tout avaler, grossissent à vue d’œil à trois semaines des élections. C’est un univers parallèle qui se veut l’exact contraire des «fake news» honnies par le président, et où l’on voyage à ses risques et périls. Place, ici, aux «vraies informations pour les vrais Américains».

Lire aussi l'article lié: Les Wolverine, les Boogaloo, les QAnon…