Il ne faut pas dire à Stefan Blagic que la lutte ne paie pas. Au printemps 2019, avec son ONG Restart, ce jeune Serbe avait lancé la mobilisation pour exiger la démission de Milan Tegeltija, président du Haut Conseil de la magistrature de Bosnie-Herzégovine, pris la main dans le sac alors qu’il recevait de l’argent pour enterrer une affaire.