Un petit air de commedia dell’arte à Florence? Donald Trump a choisi cette ville d’Arizona de 25 000 habitants, en lisière du désert de Sonora traversé par de nombreux migrants, pour donner, samedi, son premier meeting de l’année. Il devrait y jouer une partition déjà bien connue: incapable d’accepter sa défaite, l’ancien président républicain continue de qualifier l’élection présidentielle de novembre 2020 de «scrutin volé» entaché de «fraudes massives». Il tentera par tous les moyens d’électriser ses sympathisants, mais risque d’entretenir encore le suspense quant à une éventuelle candidature pour 2024.