En visite lundi à Moscou, le président français a appelé à un apaisement dans la crise ukrainienne et multiplié les gestes en direction de Vladimir Poutine. Des efforts envisagés avec un certain détachement à Moscou, même si le président russe semble désormais le considérer comme son seul interlocuteur crédible en Europe.