L'homme mérite bien le surnom de «Popeye le marin». Ancien capitaine de vaisseau, le maire de Bucarest, Traian Basescu, ressemble non seulement physiquement au personnage de dessins animés, mais il partage aussi son caractère. Doté d'une volonté de fer, ce maire insoumis est devenu très sympathique aux yeux des Roumains puisqu'il a accompli contre vents et marées son mandat à la tête de la ville de Bucarest. Malgré les efforts du gouvernement pour bloquer ses projets de modernisation de la capitale, Traian Basescu, 53 ans, a déjà réussi à donner un visage plus européen à cette ville défigurée par la dictature communiste. Son credo politique vise «une Roumanie nettoyée de la corruption et digne d'entrer dans l'Union européenne». «Popeye» promet de «faire respecter la loi» dans un pays où le bakchich accordé à un juge peut être moins élevé que les honoraires d'un avocat. Quant à son rival, Adrian Nastase, il le considère comme «un mafioso qu'il faut remettre à sa place».