Quatre Marines ont été tués dans l'explosion d'engins dans la province occidentale rebelle d'Al-Anbar. Trois Marines ont été tués lundi par une bombe près de la ville de Hit, alors que le quatrième a succombé après avoir été blessé dimanche par l'explosion d'un engin dans la province sunnite. Ces décès portent à au moins 2255 le nombre de soldats américains et personnel assimilé morts en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003.

Neuf Irakiens ont aussi été tués mardi, dont le chef de la municipalité de Falloujah, a-t-on indiqué de sources policières et hospitalières. Cheikh Kamal Chaker Nazal, 54 ans, qui avait été élu à son poste il y a six mois, a été tué par des hommes qui ont ouvert le feu sur sa voiture avant de s'enfuir. La police a annoncé ensuite avoir interpellé trois suspects. Falloujah fut le centre de la rébellion sunnite jusqu'à l'offensive américano-irakienne de novembre 2004. Cependant, la guérilla a repris depuis ses activités en visant les forces américaines, la police irakienne et les notables qui entretiennent des relations avec les autorités de Bagdad.

D'autre part, une équipe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a commencé mardi à examiner les moyens de lutter contre la grippe aviaire qui a déjà fait deux morts dans le Kurdistan.