«Les combattants de l’EI ont pris d’assaut ce matin le camp de Yarmouk et se sont emparés de la plus grande partie du camp», a précisé ce responsable de l’Organisation de la Libération de la Palestine, faisant état de combats qui «se poursuivaient à l’intérieur avec des groupes armés».

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a également confirmé que le groupe extrémiste contrôlait une «grande partie» du camp, après des combats contre un groupe armé palestinien hostile au régime de Bachar al-Assad. Ils se sont infiltrés à partir de la localité rebelle Hajar al-Aswad, contiguë au camp.

De 160’000 à 18’000 habitants

Le camp de Yarmouk, le plus grand des camps palestiniens de Syrie, comptait près de 160’000 habitants syriens et palestiniens avant le début de la guerre en Syrie il y a quatre ans, contre seulement 18’000 personnes actuellement.

En février 2014, les groupes rebelles syriens s’étaient retirés du camp à l’issue d’un accord avec les organisations palestiniennes armées anti-régime.

Les habitants souffrent de pénuries de nourriture, d’eau et de médicaments en raison d’un siège presque total imposé depuis plus d’un an par le régime.

Parallèlement, le centre de surveillance américain de groupes extrémistes IntelCenter a indiqué que vingt et-un mouvements djihadistes dans le monde ont juré allégeance au chef de l’EI, Abou Omar al-Bagdadi, et dix lui ont apporté leur soutien.

De l’Algérie à l’Indonésie

Selon une liste établie par InterCenter, ces 31 mouvements sont implantés dans le monde dans un arc allant de l’Algérie à l’ouest à l’Indonésie à l’est.

Le chef de Daech (acronyme en arabe de l’EI) a proclamé à la fin du mois de juin 2014, dans la ville irakienne de Mossoul que ses troupes venaient de conquérir, l’établissement d’un califat islamique. Il a pris le nom de «calife Ibrahim», enjoignant tous les musulmans du monde à lui prêter allégeance et à lui obéir.

Dix autres groupes, selon Intelcenter, ont exprimé leur soutien au calife sans aller jusqu’à la démarche, plus formelle, de prêter allégeance.