Haro sur Mélenchon! Tel semble être le mot d’ordre lancé par le gouvernement français et la majorité, à 11 jours du premier tour des élections législatives. Comme s’il y avait le feu dans la maison et que le vœu de Jean-Luc Mélenchon («Elisez-moi premier ministre!») avait une chance de se réaliser.