A quelques jours du troisième référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie qui doit se tenir dimanche 12 décembre, le Conseil d’Etat français a refusé mardi un report du vote. Ce report était demandé par trois associations ainsi que 146 électeurs, qui ont saisi l’institution en urgence le 3 décembre.