Les militaires sont plus efficaces que les civils pour mener la guerre. C’est ce que le colonel Assimi Goïta avait prétendu pour renverser deux gouvernements maliens, le premier en août 2020 et le second en mai 2021. Pour forcer le retour à l’ordre démocratique, les pays d’Afrique de l’Ouest ont imposé au Mali de très dures sanctions économiques. La junte a aussi sollicité les services des mercenaires russes de la société Wagner, précipitant le retrait de la France et de ses alliés européens, accusés d’inefficacité voire de complaisance envers les djihadistes.