L’essentiel

Des milliers de personnes ont défilé contre les mesures anti-Covid, notamment à Lausanne, Lugano, Baden (AG) et Rapperswil-Jona (SG).

La Russie, où la campagne de vaccination patine, a annoncé ce samedi avoir franchi le seuil des 1000 décès en une journée.

La colère monte en Italie, où des milliers d’opposants à l’obligation du certificat sanitaire pour travailler, entrée en vigueur vendredi en Italie, se sont mobilisés.

Retrouvez les nouvelles du vendredi 15 octobre.


■ Des manifestations dans le calme

Des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre les mesures anti-Covid, notamment à Lausanne, Lugano, Baden (AG) et Rapperswil-Jona (SG). A Berne, une contre-manifestation était au programme. Les rassemblements se sont déroulés sans heurt. Entre 800 et 1000 personnes ont défilé à Lausanne pour dire «non au pass sanitaire et à la restriction de nos libertés». Un cortège hétéroclite et familial a cheminé au centre-ville, sans incident.

«Berset, ton pass on en veut pas», «Liberté» ont scandé les manifestants, sans masque, entre deux coups de sifflets. Ce défilé tonitruant a dénoncé des atteintes aux libertés: «Non à la surveillance de masse», «Le pass… aux sanitaires» ou encore «Pour votre sécurité, vous n’aurez plus de liberté» disaient les pancartes.

A Baden, ils étaient quelques centaines à manifester contre les mesures prises par les autorités, accompagnés des désormais traditionnels «Freiheitstrychler». Le cortège était autorisé et n’a pas donné lieu à des violences, selon la police.

A Rapperswil-Jona, un millier de personnes ont défilé jusqu’au lieu de rendez-vous, un parking à côté de la patinoire. L’organisateur était l'«Aktionsbündnis Urkantone» («Alliance en action des cantons originels»).

Dans la capitale fédérale, quelque 300 personnes de l’Alliance solidaire de Berne ont battu le pavé samedi après-midi sous le slogan «Solidaires pour sortir de la crise – solidaires contre la droite».

Un rassemblement est également annoncé à Lausanne pour la fin de l’après-midi. Il veut lui dénoncer l’introduction du certificat Covid, nécessaire pour entrer dans les restaurants, les bars et les enceintes sportives.


■ Plus de 1000 décès en Russie

La Russie a enregistré samedi 1002 décès du Covid-19 en 24 heures, dépassant pour la première fois la barre des 1000 décès quotidiens depuis le début de la pandémie, alors que la campagne de vaccination du pays est au point mort.

Le décompte officiel du gouvernement fait état de 1002 décès et de 33 208 nouvelles contaminations, ce qui constitue un record pour les décès et les nouveaux cas enregistrés pour le troisième jour consécutif.


■ Un soutien d’experts américains au vaccin de Johnson & Johnson

Un comité d’experts médicaux américains a voté à l’unanimité vendredi pour recommander l’autorisation d’une seconde dose du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson.

La décision pourrait aider à atténuer le sentiment d’incertitude de certains des 15 millions d’Américains qui avaient reçu une première dose mais se demandaient si elle suffirait à les protéger, particulièrement avec l’émergence du variant Delta.


■ Un duel à Chicago

A Chicago, l’épreuve de force se durcit entre la maire, Lori Lightfoot, et le chef du syndicat de la police, John Catanzara. Jusqu’à la moitié des policiers de la ville pourraient être placés en congé sans solde au cas où ils refuseraient de révéler s’ils ont été vaccinés contre le Covid-19.

Lori Lightfoot a donné aux travailleurs employés par la troisième ville des Etats-Unis jusqu’à vendredi minuit pour dire s’ils ont reçu un vaccin – s’ils ne sont pas immunisés, ils doivent se faire tester toutes les semaines.

Ceux qui refusent de dévoiler cette information ont quelques jours pour s’expliquer, mais s’exposent à être placés en congé sans solde avant à terme d’être licenciés.

Je ne peux pas rester les bras croisés pendant que le discours des complotistes menace la santé et la sécurité des résidents de Chicago

a dit Lori Lightfoot dans un communiqué tard jeudi.

Mais John Catanzara, qui est à la tête du «Fraternal Order of Police» à Chicago, a appelé ses 13 000 membres à ne pas se laisser faire et à garder leur statut vaccinal pour eux. Avec des meurtres et fusillades en hausse, il pense avoir le dessus.