Des dizaines de milliers de manifestants, plus de 250’000 selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), se sont rassemblés vendredi en plusieurs lieux de la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Les rassemblements ont été organisés après la prière du vendredi à l’appel des militants anti- régime.

Plus de septante lieux différents ont été investis, notamment dans la ville d’Idleb, à 320 km au nord-ouest de Damas, à Maaret al- Noman, Khan Cheikhoune et Saraqeb, toujours selon l’OSDH.

Dans ces deux dernières villes, les chars de l’armée syrienne avaient été retirés en prévision d’une visite des observateurs de la Ligue arabe, chargés de surveiller la situation sur le terrain, a affirmé à l’AFP le président de l’OSDH, basé en Grande-Bretagne.

Des marches de protestation ont aussi eu pour cadre Douma et la banlieue de Damas. Les forces de sécurité ont fait usage de bombes à clous, de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes pour disperser les protestataires, blessant 24 d’entre eux, selon la même source.