Marc Fesneau a, au sein du gouvernement français, la mission délicate de gérer les relations entre l’exécutif et le parlement. Or, pour cet élu centriste convaincu de la nécessité de faire évoluer les processus démocratiques, la Ve République doit savoir répondre à la volonté croissante de la population de participer au processus de décision. La Suisse peut-elle servir d’exemple? Entretien.

Le Temps: La Convention citoyenne pour le climat a réuni, en 2020, 150 citoyens tirés au sort, dont les débats ont accouché de propositions en partie retenues par le gouvernement dans son projet de loi consacré à la lutte contre le dérèglement climatique. C’est un progrès démocratique notable?