Le 27 avril, des milliers de Slovènes sont descendus dans les rues de Ljubljana pour crier «stop à la dictature». Dans leur viseur, le très conservateur premier ministre, Janez Jansa, proche allié de Viktor Orban, admirateur déclaré de Donald Trump, avec qui il partage une passion compulsive pour l’envoi de messages sur Twitter, ce qui lui a valu le surnom de «maréchal Twitto», en référence au fondateur de l’ancienne Yougoslavie, Josip Broz Tito. Au lendemain de l’élection américaine du 4 novembre, Janez Jansa s’était encore fendu de plusieurs messages félicitant Donald Trump pour son élection, assurant que «seuls les grands médias avaient proclamé Joe Biden vainqueur».