Quelque 90 immigrants clandestins ont réussi samedi à pénétrer dans l'enclave espagnole de Ceuta, à partir du Maroc voisin, en profitant d'une marée très basse pour contourner un brise-lame habituellement inaccessible, a-t-on annoncé de source officielle.

«Nous nous occupons d'eux sur la plage» avant de les envoyer au centre de séjour temporaire pour les immigrants, a déclaré à l'AFP un porte-parole du gouvernement local.

Le même endroit et les mêmes conditions avaient permis, le 25 décembre dernier, à 185 immigrants d'entrer dans l'enclave espagnole. Ce même jour, les autorités marocaines avaient empêché 104 autres personnes de passer à la nage, et avaient récupéré deux cadavres.

Ceuta et Melilla, deux territoires espagnols limitrophes du Maroc, représentent la seule frontière terrestre entre l'Union européenne et l'Afrique. La plupart des migrants cherchant à entrer dans ces enclaves le font en tentant d'escalader les barrières qui ont été érigées.