La dernière fois qu’ils ont été réunis, c’était pour recevoir le Prix Nobel de la paix à Oslo. La journaliste philippine Maria Ressa était mardi à Genève en compagnie de Dmitri Mouratov, le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta. A l’initiative de Patrick Chappatte, le dessinateur du Temps, il s’agissait de remettre le Prix international du dessin de presse à l’occasion de la Journée de la liberté de la presse. Cette ancienne journaliste de la chaîne américaine CNN a fondé il y a dix ans le site Rappler aux Philippines. Elle est devenue l’une des bêtes noires du président, Rodrigo Duterte, dont elle dénonce l’autoritarisme et la corruption, ce qui lui vaut de nombreux ennuis judiciaires. Rencontre.