Il suffit parfois d’un chiffre pour changer l’atmosphère. Lorsqu’elle entame ce lundi ses vœux à la presse, en direct du siège du Rassemblement national à Nanterre (Hauts-de-Seine), Marine Le Pen a déjà partagé les résultats du dernier sondage Harris Interactive avec les rares journalistes présents, et non derrière leur écran. Et pour cause: créditée de 27% des voix au premier tour de l’élection présidentielle d’avril-mai 2022, devant tous les autres candidats possibles, l’ex-présidentiable battue il y a quatre ans peut au moins rêver de cette première revanche.

Lire aussi: Marine Le Pen, cap sur la présidentielle 2022