La médiation de Mario Draghi relève de l’exploit. L’ancien banquier central a réussi à rallier derrière sa présidence du Conseil les ennemis et rivaux politiques de toujours. Son gouvernement hétéroclite, à confirmer encore par un vote de confiance au Parlement, est composé des forces menées par l’humoriste populiste Beppe Grillo, le démocrate machiavélique Matteo Renzi, le souverainiste nationaliste Matteo Salvini et le caïman charismatique Silvio Berlusconi.