Vladimir Poutine ne voulait apparemment plus attendre avant d’annoncer une première victoire significative en Ukraine, bientôt deux mois après le début de l’invasion. Recevant son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, le président s’est félicité jeudi de la prise de Marioupol assiégée et bombardée par les forces russes depuis le début du mois de mars. Mais Vladimir Poutine reconnaît que son armée n’est pas venue à bout des derniers défenseurs ukrainiens de ce port stratégique sur la mer d’Azov.