Antiterrorisme

Mark Fallon: «La torture ne nous a pas permis de trouver Ben Laden»

Le consultant Mark Fallon et un grand spécialiste de la lutte contre le terrorisme et ancien haut responsable à Guantanamo. La recherche montre, selon lui, que l’empathie est bien plus efficace que la coercition brutale pour obtenir des informations fiables auprès de suspects

Il fut vice-commandant de la task force enquêtant sur le réseau Al-Qaida dans l’optique de procès dans le cadre de commissions militaires à Guantanamo. Il fut aussi chef des opérations de contre-espionnage de la division Europe, Afrique et Moyen-Orient au NCIS (Service d’enquête criminelle de la Navy). Mark Fallon est un expert du terrorisme. Avec plusieurs chercheurs de l’Université de Genève, il vient d’écrire un ouvrage intitulé Interrogation and Torture; Integrating Efficacy with Law and Morality (Associer l’efficacité avec la loi et la moralité), préfacé par le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, le Suisse Nils Melzer. Le Temps l’a rencontré en marge d’un événement organisé par l’Université de Genève.

A lire: Dans le huis clos de Guantanamo