Le mandat de Donald Trump aurait dû ouvrir un boulevard pour le Kremlin sur la scène internationale. Mark Galeotti, Senior Associate Fellow au Royal United Services Institute for Defence and Security Studies et professeur honoraire à l'University College London, estime pourtant que Vladimir Poutine n’en a pas tiré le profit espéré.

Le Temps: En quoi l’élection de Joe Biden est-elle un soulagement pour Moscou?