Le bruit de la guerre qui dévaste l'Europe. L'exode effréné des parisiens vers le sud. La France coupée en deux par la ligne de démarcation. La Suisse romande aux avant-postes de la tragédie. C'était il y a 80 ans. Chaque semaine de l'été, «Le Temps» vous raconte qui, entre larmes et rire, collaboration, compromissions et résistance, façonna la France à l'heure allemande. 

Episodes précédents:

«Sauf dans le cas d’une agression, nous ne prendrons pas part à une guerre étrangère.» Tout au long de sa traversée de l’Atlantique, Varian Fry a ressassé cette phrase de Franklin D. Roosevelt, que lui a répétée personnellement l’épouse de ce dernier, Eleanor, lors de la fondation à New York, en juin, de l’Emergency Rescue Committee. Réélu en 1936, le président des Etats-Unis campe alors sur une ligne isolationniste que seule l’agression japonaise de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, fera voler en éclats.